Archive for the ‘ Enallage ’ Category

Cacophonie : ravis au lit/ravioli

ravioli (Copier)

La marque de pâtes propose une publicité contenant à dessein une cacophonie signifiante (pour rappel, nous distinguons deux types de cacophonie : celle qui, strictement phonétique, crée un effet peu euphonique ; celle qui est porteuse de sens en générant une double interprétation de l’énoncé, par une similitude de sons allant -comme ici- jusqu’à l’homophonie parfaite).

Si l’écriture du slogan et le décor plaident pour la première interprétation, littérale (Etes-vous ravis au lit?), la présence de ravioli sur la couchette et le fait que ce soit une publicité pour une marque de pâtes encourage une autre interprétation, homophonique, mais qui ne correspond pas à la graphie : Etes-vous raviolis? Cette question demande sous forme d’énallage (emploi non canonique d’un élément grammatical, ici l’emploi attributif du nom commun), si vous aimez les ravioli.

En ce jour de Saint V. …

buvez malin (Copier)

Le 20/11, c’est la fête de l’Université Libre de Bruxelles!

La compagnie de distribution d’eau recommande aux étudiants de « boire malin ». On identifie l’énallage (emploi non prototypique d’un fait linguistique) dans l’emploi adverbial de l’adjectif, emploi peu conventionnel selon la grammaire normative. Certains linguistes expliquent cet emploi syntaxiquement (fonction de prédication seconde de l’adjectif).

Enallage : usage atypique du connecteur « mais »

mais où est donc.. (Copier)

 

Cette affiche a été apposée temporairement à l’entrée de la bibliothèque en réfection, là où se trouve habituellement le comptoir de prêt des livres. Dans cet énoncé, on transcrit la question que toute personne est susceptible de se poser en entrant dans la bibliothèque. « Mais » exprime prototypiquement l’opposition avec ce qui précède dans le discours. Ici, aucun énoncé ne précède, d’où l’énallage (emploi déviant par rapport au sens habituel d’un phénomène linguistique). « Mais » exprime toutefois encore une opposition entre le présupposé (le comptoir de prêt devrait se trouver là) et la réalité (il ne s’y trouve pas).

Omission de la préposition « de » dans « parler sexe »

enallagerectionverbale