Une petite syllepse encore…

syllepse fautive

L’accord par syllepse  (selon le sens et non la grammaire) peut expliquer le pluriel du verbe après le sujet singulier « tout l’monde ». Il peut donc ne pas s’agir d’une faute d’orthographe grammaticale classique, mais d’une syllepse de nombre.

Pour expliquer cette linguistiquerie (phénomène linguistique remarquable), nous dirions que le pluriel grammatical correspond à un désir inconscient de l’énonciatrice d’insister sur le grand nombre de personnes qui souhaitaient faire l’acquisition de cette pelle. Si l’on peut comprendre la syllepse, il nous est plus difficile de l’accepter et de la considérer comme un effet de style. « Tout l’monde » n’a pas droit à la pelle, ni à la licence poétique…

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :