Archive pour septembre 2015

Impropriété par paronymie ou cacophonie par homophonie

arret

On peut considérer que le syntagme « la raie » mis pour « l’arrêt » est involontaire, c’est une impropriété (erreur lexicale -appartenant donc à la catégorie des « barbarismes » ou « lexicisme »- qui consiste à prendre un mot pour un autre) par paronymie (« arrêt » et « raie »).

Si c’est volontaire, c’est un calembour (jeu de mots), ou cacophonie signifiante, qui joue sur l’homonymie des deux syntagmes.

Erreur ou jeu de mots? On pencherait quand même pour la seconde option, vu le contexte…

 

Merci à Hakim Bajou pour la photo

Impropriété lexicale

 

 

 

https://webmail.vub.ac.be/?_task=mail&_framed=1&_action=get&_mbox=INBOX&_uid=26559&_part=2&_mimewarning=1&_embed=1

La coquille est cocasse parce qu’elle est signifiante : « baise » est mis pour « baisse ». Comme quoi, parfois, l’orthographe compte et n’est pas juste une lubie de puristes réfractaires aux réformes orthographiques !

(Merci à Arielle Cornette pour la photo)

Euphémismes en cascade

desproges euphemisme

Un euphémisme est une expression qui atténue une réalité taboue ou douloureuse. Desproges, sur un mode humoristique, illustre ici par des euphémismes connotés positivement des réalités généralement socialement dévalorisées : les vieux, les pauvres, les handicapés.