Archives de mai 2014

Animisme, abusif ou non?

novembre 2013 056

 

Comme il en a été question dans mon livre Communication écrite (voir onglet « Publications »), les animismes (procédés qui prêtent vie à une réalité non animée) sont des phénomènes linguistiques qui peuvent être considérés comme des figures de style ou comme des écarts (on les juge alors « abusifs », comme dans l’énoncé Demain, grève des poubelles!) .

Les figures de style créent des effets recherchés par l’énonciateur, alors qu’un écart est plutôt involontaire. Dans cet énoncé, comme dans bien d’autres, il est difficile de statuer sur le caractère abusif ou non du procédé, tout comme nous ne pouvons déterminer si l’animisme est voulu par le journaliste. Dans le doute, on se gardera bien de trancher et donc de décider s’il s’agit d’une figure ou d’une faiblesse de style…

L’erreur orthographique comme source de malentendu

tantetente

Lorsque deux mots sont homophones mais pas homographes, que l’auteur commet une impropriété (erreur de lexique qui consiste à mettre un mot à la place d’un autre) en écrivant l’un pour l’autre, le malentendu guette… (attention, « le malentendu guette » est un animisme, le jugez-vous abusif?)

Le pléonasme d’anniversaire!

100_2036 (Copier)

Pour mon anniversaire, Damart (mon homophone non homographe) m’offre un beau pléonasme gratuit! Merci pour ce lexicisme!

Le pléonasme consiste en une redondance lexicale. Ici, la redondance est qu’un cadeau est, par définition, gratuit.

En voici un deuxième en bonus : Fêtons mon anniversaire qui me donne une année de plus!

Le pléonasme du jour!

super maman

 

Une lecture pléonastique de cet énoncé est autorisée par un présupposé : toutes les mamans du monde sont super. Si ce présupposé n’est pas valide, le pléonasme disparait… Pour rappel, le pléonasme lexical consiste en une redondance sémantique : un mot répète une information contenue dans un autre mot de l’énoncé. On le considère comme une faiblesse de style (ex. : monter en haut) mais il peut être parfois un effet de style (ex. publicitaire : cette frangipane est délicieusement bonne). Pour plus d’informations, lire Damar M.-E., « Communication écrite », Bruxelles, De Boeck 2014)