Une ambiguïté lexicale pour les amis des animaux…

ambiguite lexicale

Le référent des pronoms (pronom complément « l' » et pronom sujet « il ») n’est pas explicité linguistiquement, mais la photographie autorise la présupposition qu’il s’agit du chien. Les agressions des chiens contre des enfants conduisent à se méfier de ces animaux domestiques parfois mal éduqués et potentiellement dangereux… Or, la seconde partie de l’énoncé lève l’ambiguïté lexicale et fait comprendre au lecteurs que le référent des pronoms était l’enfant.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :