Archive pour février 2014

Homéotéleute vélique

plaisance

Il s’agit d’une figure de style phonétique : « Prenez l’air et venez faire de bonnes affaires ».  Cette répétition de syllabes homophones, en prose, est appelée homéotéleute.

N’hésitez pas, amis de la voile et des figures de style, à aller faire un tour chez Plaisance !

Publicités

Sans faute… © Philippe Geluck

cent faute

 

L’homophonie entre « cent fautes » et « sans faute » est mise en avant dans cette intervention du fameux chat de P. Geluck.

Une ambiguïté lexicale pour les amis des animaux…

ambiguite lexicale

Le référent des pronoms (pronom complément « l' » et pronom sujet « il ») n’est pas explicité linguistiquement, mais la photographie autorise la présupposition qu’il s’agit du chien. Les agressions des chiens contre des enfants conduisent à se méfier de ces animaux domestiques parfois mal éduqués et potentiellement dangereux… Or, la seconde partie de l’énoncé lève l’ambiguïté lexicale et fait comprendre au lecteurs que le référent des pronoms était l’enfant.

Vient de paraitre!

couverture

Mon livre sur la communication écrite est paru. Vous y trouverez les principaux concepts théoriques de la communication écrite, ainsi que des exercices, selon une approche normative qui n’exclut pas la dimension réflexive. Bonne lecture!

Frappée par un zeugme!

sept 2013 136

Le zeugme place sous la dépendance du verbe deux compléments, mais sans que l’on ne puisse y voir ici un écart de style, mais plutôt une figure expressive.

Le zeugme est considéré comme fautif lorsqu’il y a un écart syntaxique, le plus souvent un conflit dans la complémentation verbale ( par exemple : Cette entreprise a bénéficié et reçoit encore des subsides, où il y a un conflit syntaxique entre les deux compléments : bénéficier des subsides est incorrect).

Le zeugme lexical nait de la double complémentation verbale de frapper. Le verbe reçoit deux sens : le premier est littéral et le second figuré (si vous avez compris, vous identifierez dans ce dernier énoncé une ellipse du verbe « est » mais pas de zeugme).

Pain perdu pour tout le monde!

pain perdu sens litteral

La personne pleine d’humour qui a affiché ce document joue sur le sens du mot « perdu ». Une affichette de ce type est apposée pour tenter de retrouver quelque chose (ou un animal domestique) que l’on a égaré. Ici, c’est du pain qui est perdu.  Le jeu de mot est basé sur le sens de « perdu » dans l’expression « pain perdu ».

Le « pain perdu » est une recette à base de pain rassis, sec, devenu impropre à la consommation, donc qui était « perdu », mais que réhabilite la recette.

Remarquons cependant que le « pain perdu » devrait plutôt se nommer « pain retrouvé », puisque sa transformation permet de le consommer à nouveau.