Cacophonie : lie…coeur/liqueur

cacophonie

Outre la cacophonie dans le titre de l’article, l’intitulé de la rubrique est intéressant également : « parlons crus ». La rubrique est oenologique : l’énallage consiste ici en l’omission de « de », on va parler de crus (le cru est au départ l’endroit où croit la vigne, et par métonymie, le vin qui en est issu).

On peut y voir une autre énallage par l’usage adverbial de l’adjectif (selon la grammaire normative) : on aurait attendu »crûment ».

La présence du « s » plaide pour une autre  interprétation: l’adjectif est une apposition, ou épithète détachée (selon la terminologie traditionnelle),  « parlons en étant crus ». Une ambiguïté lexicale reste présente : on nous croit quand nous parlons (du verbe « croire ») OU notre manière de parler est crue (sans ménagement).

(crédit photographique : Nicolas Bogaerts)

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :