Archive pour novembre 2013

En ce jour de Saint V. …

buvez malin (Copier)

Le 20/11, c’est la fête de l’Université Libre de Bruxelles!

La compagnie de distribution d’eau recommande aux étudiants de « boire malin ». On identifie l’énallage (emploi non prototypique d’un fait linguistique) dans l’emploi adverbial de l’adjectif, emploi peu conventionnel selon la grammaire normative. Certains linguistes expliquent cet emploi syntaxiquement (fonction de prédication seconde de l’adjectif).

Cacophonie : lie…coeur/liqueur

cacophonie

Outre la cacophonie dans le titre de l’article, l’intitulé de la rubrique est intéressant également : « parlons crus ». La rubrique est oenologique : l’énallage consiste ici en l’omission de « de », on va parler de crus (le cru est au départ l’endroit où croit la vigne, et par métonymie, le vin qui en est issu).

On peut y voir une autre énallage par l’usage adverbial de l’adjectif (selon la grammaire normative) : on aurait attendu »crûment ».

La présence du « s » plaide pour une autre  interprétation: l’adjectif est une apposition, ou épithète détachée (selon la terminologie traditionnelle),  « parlons en étant crus ». Une ambiguïté lexicale reste présente : on nous croit quand nous parlons (du verbe « croire ») OU notre manière de parler est crue (sans ménagement).

(crédit photographique : Nicolas Bogaerts)

Extension de métonymie : le passeport « hexagonal »

metonymie abusive

Une du journal « Le Soir » (5/11/2013)

Ecart ou figure de style?

Figure, par le prolongement de la relation métonymique bien connue (désignation du pays par la forme géométrique que rappelle son contour, ici, la France). Ecart lexical (lexicisme), aux yeux des puristes, par son usage sémantique qui le rapproche du néologisme, voire de l’impropriété .

Nous gardant bien de trancher, nous plaidons pour un continuum entre les deux types de linguistiqueries…

Un site utile pour identifier des écarts de style

Vous trouverez sur http://www.0sur10.com/ des lexicismes, syntaxismes et autres erreurs orthographiques diverses.

Anacoluthe : « Passé la porte, l’espace (…) « 

octobre 2013 010